Yoyo - Cristalia et ses Perles

Yoyo - Cristalia et ses Perles

MON GROS COUP DE GUEULE

Mon gros coup de gueule c'est de se savoir en dessous du seuil de pauvreté et d'être IMPOSABLE et de devoir régler une taxe d'habitation et audiovisuelle de 276 €.

Dès que j'ai eu reçu ma feuille de taxe d'habitation, j'ai pris ma plus belle plume et j'ai écris un courrier aux impôts leurs expliquant pourquoi je demandais une exonération ou un dégrèvement avec photocopie à l'appuis. Courrier de 4 pages recto/verso et une douzaine de photocopies, soit l'inspecteur qui a étudié mon dossier a battu en retraite en voyant toutes ces photocopies et ma longue tirade soit il ne sait pas que le seuil de pauvreté pour un couple est de : 1580€  et il n'a pas vu la différence avec nos revenus mensuels. Donc il a pris son temps et il m'a donné sa réponse vers le 20 décembre, je devais régler ma taxe au 15 décembre et je ne suis pas précipiter sur ma belle plume pour demander un échéancier.

EH BIEN NON, j'en ai marre, marre de payer alors que nous percevons avec mon mari des pensions de misère, marre d'avoir eu la désagréable surprise (et le mot faible) d'être imposable alors que nous sommes en dessous du seuil de pauvreté, marre de payer, payer et d'avoir à peine 200 € pour faire nos courses, marre de compter jusqu'aux derniers centimes pour voir si on peut acheter une boite de conserves que l'on a oublié, je dois vous dire que les centimes sont les bienvenus dans ces moments là. Marre de ne plus pouvoir s'acheter un simple vêtement, la dernière fois que je me suis achetée quelque chose doit dater de bientôt un an, si mon mari ou moi même avont besoin d'une paire de chaussures, il faut prendre sur les 200 € de courses, donc il faut encore faire des miracles pour cuisiner, marre de tout ça, marre de se dire que c'est nous les pauvres qui payont à la place des "riches", marre de se priver de tout pour ne rien avoir, marre d'être pris pour des cons, désolée mais le RAS BOL EST TROP GRAND.

J'ai donc décidé pour la 1ere fois de ma vie d'attendre que les impots m'envoie un courrier et me réclame cette fameuse taxe d'habitation mais avant j'aurais écris un nouveau courrier au conciliateur fiscal de la haute vienne. Cette taxe d'habitation je suis dans l'impossibilité de la régler même en échéance tous les mois car elle serait prise sur la somme attribuée à mes courses et à force mes courses vont se réduire comme peau de chagrin. Donner la totalité en une seule fois je le peux encore moins quand je vous aurais dis que la CPAM et la mutuelle qui me verse trimestriellement ma 3eme pension m'enlèvent par mois en cotisation CRDS ET CSG (car nous sommes imposables donc nous sommes "richeeeeeeeeees)  45 € soit en 1 an 540 €, dejà en 2010 la CAF nous avait supprimé l'APL soit 200€ x12 = 2400 € et la CPAM 700€, aussi vous comprendrez que je puisse dire STOP et que je ne veuille plus payer et surtout que je puisse plus payer. 1288€ par mois voilà ce que nous verse la CPAM cela correspond à nos deux pensions, ma complémentaire je l'ai touché début janvier et elle a servi à régler une grande partie des factures en retard et jai pu mettre de côté zéro centime, c'est bien n'est ce pas!!!!!!, voilà à quoi me sert cette pension complémentaire pour l'instant mais j'espère qu'elle me servira d'ici peu d'aide pour régler mes courses, m'acheter des vêtements etc......

Mais en attendant en deux ans nous avons perdu 3640 €, c'est beaucoup pour nous, c'est même immense pour des pauvres, j'ai beau être économe, me coucher à 4h du matin pour réaliser des bijoux, faire des expos ventes etc..... je remplis mon verre à moitié, de l'autre côté on me le vide en entier......... que voulez vous que je fasse.........!!!!!!!

J'ai fais un copier/coller d'un article que j'ai trouvé sur google (trouvé sur France Info)

La pauvreté en France ne progresse plus, malgré la crise. C’est la leçon optimiste à tirer de l’étude de l’Insee sur la pauvreté basée sur des données de 2008. Mais presque huit millions de Français doivent toujours vivre avec un revenu de moins de 950 euros par mois, le seuil de pauvreté fixé par l’institut de statistiques.
C’est donc 13% de la population qui doit se contenter de cette somme pour boucler son budget.

Ce sont surtout les familles monoparentales qui souffrent. 30% d’entre elles, soit 1,6 million de personnes sont touchées. Il s’agit surtout de mères vivant seules avec leurs enfants. La moitié de ces familles doivent se contenter de moins de 760 euros par mois pour vivre.

Ce seuil de pauvreté est calculé par rapport au niveau de vie moyen en France, qui s’établit à 1.580 euros par mois pour 2008 (19.000 euros par an). Les 10% de personnes les plus modestes ont un niveau de vie annuel inférieur à 10.520 euros et les 10% les plus aisées un niveau de vie d’au moins 35.550 euros, soit 3,4 fois plus. Un écart qui a cessé de se creuser.



18/01/2011
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres